Chalet Jardin > Conseils

Conseils


Retrouvez tous nos conseils pour choisir au mieux votre produit.

1) Comment choisir sa serre ?

Chalet-Jardin vous propose 3 types de serres qui ont chacune leurs caractéristiques propres : les serres en verre trempé 4 mm, les serres en polycarbonate transparent et les serres en polyéthylène et en acier. Elles peuvent être équipées de nombreux accessoires (étagères, rideaux de soleil, ouvertures automatiques de toit, etc..) disponibles également en option sur notre site.

Voici les informations nécessaires pour vous aider dans votre choix.

La matière :

Nous proposons des serres en verre, des serres en polycarbonate et des serres en polyéthylène et en acier.

- Les serres en polycarbonate sont simples à monter, économiques, accessibles aux amateurs. Le polycarbonate est 100 fois plus résistant que le verre et reste une matière très légère. Offrant la même transparence que le verre, elles sont idéales pour protéger vos plantes l'hiver, forcer vos semis ou même recréer une atmosphère tropicale.

- Les serres en verre trempé 4 mm proposées sur notre site sont de véritables serres de semi-professionnels. Ces serres allient esthétique et efficacité pour le bonheur des amoureux des plantes. De couleurs discrètes et raffinées, elles sont conçues pour être le plus à l’écoute de vos plantes. Vous y passerez d’agréables moments de jardinage et de détente.

- Les serres en polyéthylène et en acier sont de fabrication française. Ces serres tunnel sont très robustes et pratiques. Elles maintiennent une température interne favorable au bon développement des plantes. De plus, ces serres de jardin sont idéales pour protéger les plantations des intempéries et du froid, ainsi le jardinage se fait en toute sécurité. 

Remarque : le montage requiert les précautions habituelles lorsque l'on manipule du verre.

Adossée ou non :

Une serre adossée à un mur permet de gagner une place non négligeable. Ces serres sont donc à privilégier dans les petits espaces.
De plus, le mur sur lequel on adosse la serre peut servir de support à plusieurs étagères. Par ailleurs, le soleil va non seulement chauffer la serre, mais aussi le mur sur lequel elle est adossée. Celui-ci va ensuite, par inertie, restituer cette chaleur la nuit et ainsi limiter le refroidissement nocturne dans la serre.

Enfin, on peut adosser une serre à la manière d'une véranda, sur un des murs de la maison intégrant une porte. Cela ajoute une véritable pièce à la maison, très agréable. Avec, là aussi, un rôle non négligeable d'isolant pour la porte concernée.

Découvrez vite notre gamme de serres où vous trouverez, c’est certain, la serre idéale pour vos plantes !  

2) Quel matériau choisir pour son abri de jardin ?

Chalet-Jardin vous propose une grande variété d’abris afin de pouvoir satisfaire le plus grand nombre de vos besoins.
Il existe 4 gammes d’abris pour trois matériaux différents : le bois, le bois composite (bois et pvc), le métal (acier galvanisé) et la résine (polypropylène).

D'aspects très différents, ces 4 matières ont aussi leurs caractéristiques propres et présentent chacune leurs avantages.
C’est l’utilisation que vous allez faire de votre abri qui pourra vous aider dans le choix du matériau le plus approprié pour votre abri.

Le bois :

Matériau naturel par excellence, d’aspect authentique et chaleureux, le bois est un bon isolant thermique, utile pour protéger contre le froid, le gel ou les fortes chaleurs. Nous avons choisi pour notre gamme d’abris, le Sapin du Nord, bois résistant et séduisant par son aspect. Chalet-Jardin, soucieux du respect de l’environnement, utilise pour ses abris, un bois certifié FSC®, c’est à dire issu de forêts gérées de façon responsable.

Le bois composite :

Robuste et étanche, le bois composite en fibre de bois résiduel et matières thermoplastiques recyclées est très apprécié pour sa durabilité dans le temps. Aussi résistant aux intempéries que la résine et aussi esthétique que le bois, le bois composite ne demande pas d'entretien. De plus, assurant une meilleure sécurité, il est sans noeuds, sans échardes et antidérapant.

Le métal :

De nature robuste et ne nécessitant aucun entretien, les abris en acier galvanisé sont fonctionnels et économiques. Ils se présentent dans des coloris vert et crème ou aspect bois alliant discrétion et harmonie dans un jardin arboré ou devant une haie. Nous vous proposons un large choix de taille qui comblera tous besoins d’espace.

La résine :

La résine est un matériau économique, facile à monter (besoin de peu ou pas d’outils) et sans entretien (un simple lavage à l’eau suffit). Votre abri en résine avec plancher est étanche, aéré et traité anti-UV, ce qui signifie qu’il gardera ainsi tout son éclat sans le moindre effort. Les abris en résine sont également très résistants aux chocs et aux intempéries. Leur design sobre et élégant habillera parfaitement le jardin.

3) Quelles précautions dois-je prendre lors du déballage de mon produit ?

L’abri que vous avez acheté a été conçu et fabriqué selon les normes Chalet-Jardin répondant à des critères très précis de qualité. Tous nos articles sont contrôlés en fin de chaîne et il est rare qu’il y ait des manquants.

Afin d’éviter tout problème lié au montage, nous vous demandons d’abord de contrôler le colis lors de sa livraison, faire les éventuelles réserves, de bien lire la notice accompagnant l’abri et faire l’inventaire des pièces par rapport à la nomenclature de la notice de montage.

Les demandes postérieures à 14 jours par rapport à la date de livraison ne seront pas prises en compte. Il ne sera procédé qu’à un seul envoi de pièces. Les envois successifs seront payants. La demande doit donc être exhaustive et clairement définie.

Il est préférable de déballer les composants de l’abri 2 jours avant le montage de manière à permettre au bois de s’adapter à la teneur en humidité de l’air ambiant.

4) Combien faut-il être pour le montage ?

Nos abris de jardin sont faciles à monter. Cependant, nous vous recommandons d’être au moins 2 personnes afin de vous faciliter la tâche. Si vous souhaitez faire appel à nos services pour le montage de vos abris, consultez la page "service de montage".

5) Combien de temps pour le montage ?

Tout dépend du nombre de personnes à l’ouvrage et du modèle de l’abri.
Les abris en résine sont très faciles à monter. Quelques heures s’avèrent nécessaires. Pour les petits chalets en bois, en principe, une journée est suffisante. Deux jours pour les garages.

6) Comment préparer mon terrain avant le montage ?

Il est conseillé d’avoir un terrain adéquat. Cela signifie avoir un terrain impérativement de niveau, solide, prêt à accueillir votre chalet. Vous pouvez faire couler une dalle en béton, ou décaisser puis remblayer pour vous assurer un montage en toute tranquillité.

7) Comment calculer la dimension de la dalle en béton qui va accueillir mon abri de jardin ?

Il suffit de prendre les dimensions extérieures au sol de votre abri et d’y ajouter 10 cm de chaque côté.

8) Quelles précautions dois-je prendre lors du montage de ma cabane de jardin ?

Avant de démarrer le montage de votre abri, lisez attentivement les consignes de montage. Vous éviterez ainsi les problèmes et donc des pertes de temps.
Vous pouvez démarrer le montage seulement après avoir identifié, analysé et groupé tous les éléments composants de votre abri.

Pour l'emboîtement des madriers :

Les problèmes d’emboitement entre les madriers sont le plus souvent liés à un problème de niveau. Commencez donc par vérifier le niveau de votre dalle et celui de votre construction si vous rencontrez ce problème. Malgré notre contrôle qualité, certains madriers peuvent se voiler même après leur emballage.

Dans ce cas, pour assurer un bon montage et un bon emboîtement, il vous faut contraindre le madrier concerné à l’aide d’une sangle ou d’un serre-joint (positionnez des cales pour ne pas abîmer les madriers et notamment les languettes). Une fois le madrier en position, vous pouvez le fixer à l’aide de cale en bois ou de plaque métallique avec le madrier du rang inférieur en 3 ou 4 endroits. Les cales pourront être retirées un peu plus tard dans le temps (4 à 5 mois).

Pour le dernier madrier du mur et le pignon :

Si vous observez un décalage entre le madrier latéral supérieur et le pignon (gênant pour la pose des voliges), il vous faut :

- Vérifier le niveau de votre dalle.
- Vérifier que tous les madriers soient bien emboîtés les uns dans les autres.

Si le problème persiste :

- Vissez le madrier latéral supérieur et le pignon afin d’avoir un bon arasement.
- Remontez ensuite l’intégralité du mur concerné en tapant chaque madrier, un par un, de bas en haut pour déplacer le décalage sous le premier madrier. Il est ainsi beaucoup plus facile d’effectuer un calage.

Pour les pignons du chalet en bois :

Les pointes de pignon sont fragiles. Il faut manipuler ces pièces avec précaution.
Si une pointe est cassée, vous pouvez quand même monter votre abri sans problème. Cette partie n’a aucun impact en termes de résistance mécanique. Vous pouvez ainsi, dans un souci d’esthétique, coller, pointer ou visser la petite partie cassée sur le madrier du rang inférieur.

Pour les voliges du toit :

Lors de la pose des voliges, il est important de laisser un jeu de 2 à 3 mm entre les voliges pour leur permettre de prendre leur place dans le temps.
La dernière volige nécessite le plus souvent d’être délignée, c’est-à-dire recoupée sur la longueur.

Conseil : positionnez la dernière volige, placez-vous en dessous et effectuer un trait au niveau des pannes et des madriers latéraux supérieurs. Redescendez votre volige et joignez à l’aide d’une règle les points de traçage établis préalablement. Nous vous conseillons d’utiliser une scie circulaire pour effectuer cette découpe.

Pour le feutre bitumeux du toit :

Toujours manipuler le feutre à l’aide de gants pour éviter de le déchirer.

9) Comment puis-je entretenir mon chalet en bois ?

Si les portes ne se ferment plus ou mal :

Les cadres et portes de bois peuvent bouger ou subir des variations de dimension dans le temps. En cas de problème, nous vous conseillons de retirer toutes les vis que vous avez pu mettre au niveau des cadres.

Il vous faut ensuite re-équerrer et régler à nouveau cadres et portes pour obtenir une fermeture correcte.
Pour ce faire, positionnez une cale contre le cadre et frapper doucement à l’aide d’un maillet ou d’un marteau. Vous pouvez également vous aidez des paumelles présentes sur les portes qui peuvent être vissées ou dévissées.
N’oubliez pas de graisser régulièrement (au moins tous les 6 mois) les parties métalliques pour faciliter l’utilisation et prolonger la durée de vie.

Si le toit se déforme / si les voliges se soulèvent :

Vous n’avez peut-être pas respecté le jeu de 2 à 3 mm entre les voliges lors de la pose.
Vérifier également qu’un endommagement du feutre provoquant une infiltration n’est pas à l’origine de la prise d’humidité et du soulèvement des voliges.

En cas de soulèvement, repérez l’endroit et essayer de décaler les voliges précédentes et suivantes afin que celles qui se soulèvent puissent reprendre leur place. Si vous ne réussissez pas, il vous faut enlever les voliges pour pouvoir reprendre le chevauchement. Cette opération implique un changement de feutre bitumé.

Si le feutre s’arrache :

Si suite à des intempéries, des bandes de feutre se sont arrachées, il est indispensable de les repositionner ou les remplacer pour éviter des infiltrations.
Il est important de vérifier tous les mois que le feutre ne soit pas endommagé.

Si la condensation apparait :

La condensation apparaît lorsque l’humidité de l’air ambiant est en contact avec une surface qui a une température moins élevée.

L'air chaud peut contenir plus d'humidité que l'air froid. Quand l'air humide et chaud entre en contact avec une surface froide, il ne peut plus retenir son humidité. Des petites gouttelettes d'eau commenceront à se former sur la surface froide.

Pour minimiser le phénomène de condensation, nous vous conseillons :

- Avant le montage :

Prévoir un drainage avec du gravier pour empêcher l'humidité de pénétrer dans la construction de votre chalet en bois par la base.
Prévoir une évacuation de l’eau éloignée de la construction.
Détourner l’eau de pluie pour l’éloigner de la construction.
Installer un film plastique d’étanchéité entre la dalle et la construction.

- Après le montage :

Augmenter la circulation de l’air en utilisant des ventilateurs et des bouches d’aération.
Ecarter les meubles des murs de manière à faire circuler l’air entre les deux.
Ecarter les articles de stockage les uns des autres pour une meilleure circulation de l’air.
Utiliser un déshumidificateur.
Retirer toute eau stagnante ou source d’humidité tout autour de la construction.
Créer un plancher pour isoler la dalle.

Si des tâches apparaissent sur le bois :

Des taches noires, de décoloration ou bleuissements en intérieur peuvent être dues à un taux d’humidité important dans l’abri. Ventiler au maximum l’abri pour faire sécher le bois puis doucement dans le sens des fibres les parties concernées.

S’il n’y a aucun problème :

- Pour les abris en Cèdre :

Le cèdre est un bois imputrescible et ne nécessite aucun traitement particulier. Toutefois, avec le temps, il prend une couleur grise argentée. Si vous souhaitez retrouver sa couleur d’origine, nous vous recommandons d’appliquer une solution d’eau légèrement javellisée.

- Pour les abris en bois hors Cèdre :

Il est impératif de traiter les pièces de votre abri avec un produit de protection du bois insecticide et imputrescible. Dans le cas d’un traitement avant montage, laissez sécher les éléments pendant 3 jours dans un endroit au sec, à l’abri du soleil et poser bien à plat. Dès que le montage est terminé, nous vous recommandons de le traiter à nouveau avec une lasure ou une peinture de préférence en phase aqueuse, à l’intérieur et à l’extérieur.

Comme tout produit naturel la durée de vie de votre cabane en bois dépend de la fréquence des traitements de protection que vous appliquerez.
Il est conseillé de traiter les chalets tous les 2 ans pour optimiser la durée de vie de votre produit. La notice contient également les consignes d’entretien de votre abri qui vous seront utiles.

10) Comment puis-je entretenir mon abri en métal et en résine ?

Les abris en métal et en résine ont la spécificité de ne nécessiter que peu d’entretien. Un simple lavage à l’eau est nécessaire.

11) Quelle est la garantie applicable sur vos produits, et que couvre-t-elle ?

La garantie varie selon nos produits. Elle est renseignée sur l’emballage et répond aux conditions générales SAV.

12) Quelles sont les formalités administratives pour l’installation d’un abri de jardin ?

Pour une surface inférieure ou égale à 5 m², il n'y a aucune démarche obligatoire.
Pour les garages et les abris de jardin supérieurs à 5 m² et jusqu’à 20 m², une déclaration préalable de travaux déposée en mairie est suffisante.
Pour tous chalets de jardin de surface supérieur à 20 m² il vous faudra faire une demande de permis de construire.
En tout état de cause, nous vous recommandons de vérifier auprès de votre mairie.